Les Mouvements de Caméra

Mouvements de caméra
Panoramique d’accompagnement La caméra accompagne le bateau, dans sa sortie du port, par un panoramique combiné avec un léger mouvement de zoom afin de le conserver dans le adrage tout au long du mouvement. Dans le 4° plan, on a, volontairement, fait figurer le phare qui marque la sortie du port.

Nous aborderons ce chapitre avec une certaine prudence, car après avoir observé que le cinéma moderne s’orientait de plus en plus vers des prises de vues caméra tenue à la main, nous devons honnêtement attirer l’attention du cinéaste amateur sur une distinction fondamentale : à savoir que tenir une caméra pour réaliser une série de plans fixes est relativement simple, tandis que déplacer cette même caméra selon un axe horizontal ou vertical, pour effectuer panoramiques ou travellings, relève d’une technique beaucoup plus complexe.

Il n’en demeure pas moins que le cinéma est l’art du mouvement et qu’on ne peut éviter d’avoir à suivre avec la caméra les déplacements parfois fantaisistes ou désordonnés de certains sujets.

Sachez qu’il existe essentiellement deux sortes de plans mobiles :

Panoramiques

Obtenus en faisant pivoter la caméra autour d’un point, ils permettent de découvrir progressivement une scène qu’il serait impossible d’enregistrer à l’aide d’un seul plan fixe, quelle que soit la focale de l’objectif utilisé. Le panoramique pourrait être aisément remplacé, dans certains cas, par plusieurs plans fixes. Il se justifie pleinement, par contre, lorsqu’il accompagne un sujet en mouvement: véhicules, sportifs, etc., à tel point que le spectateur.appliqué à suivre l’action, ne prend généralement pas conscience du déplacement de la caméra !

La difficulté principale de ce type de panoramique dit « d’accompagnement » consiste à toujours bien maintenir le sujet dans le cadre du viseur. S’il venait à s’échapper, arrêtez aussitôt le panoramique et faites un autre plan.

N’abusez cependant pas de ces mouvements de caméra qui, même dans les meilleures conditions, finissent par indisposer le spectateur.

Rappelez-vous que le mouvement de balayage doit être souple et suffisamment lent, pour que le spectateur ait le temps d’analyser les images. La réalisation d’un panoramique avec un téléobjectif exige une très grande stabilité de la caméra : celle-ci doit être montée sur un pied comportant une tête à friction très souple. Sachez qu’il peut être avantageux, dans ce cas, de filmer à une cadence plus élevée.

Travelling

Travelling Optique
Travelling optique L’emploi d’un objectif à focale variable (zoom) permet : soit de réaliser plusieurs plans successifs de grosseur différente d’un même sujet, à partir du même emplacement; soit de passer progressivement d’un plan de situation à un grosplan expressif, sans déplacement de la caméra.

A l’inverse des panoramiques, ils consistent à se rapprocher progressivement d’un sujet : ce déplacement pouvant se faire d’avant en arrière, d’arrière en avant, de bas en haut, de haut en bas, voire dans des cas exceptionnels, en combinaison avec un panoramique, horizontal ou vertical.

Il existe plusieurs moyens de réaliser un travelling :

  • par fixation d’un pied sur un chariot mobile, en excluant, bien sûr, le matériel professionnel
  • à partir d’une voiture, d’un train, d’un téléphérique ou d’un bateau
  • par déplacement de la caméra tenue à la main
  • par emploi d’un objectif à focale variable (voir page 41 ). C’est le cas le plus fréquent pour le cinéaste amateur, d’autant plus que la plupart des caméras modernes sont équipées de zooms.

Autres Possibilités du Travelling

Mentionnons, en dehors des applications classiques du zoom (travellings avant et arrière, gamme de focales utilisables en plans fixes). deux possibilités plus rarement exploitées :

  • suivre un sujet en mouvement, de telle sorte que l’image du sujet conserve toujours la même taille sur l’écran. Ce résultat est obtenu en adaptant l’allure du travelling en fonction de la vitesse de déplacement du mobile, donnant au spectateur l’impression de se déplacer en même temps que le sujet.
  • suivre le déplacement d’un sujet dans les 3 dimensions, par association d’un travelling à un panoramique, horizontal ou vertical.

Convenablement exécuté, en prenant appui sur un pied à rotule de bonne qualité, ce mouvement donne l’illusion d’un déplacement dans l’espace.