Techniques Spéciales de Prise de Vues

CélestronNous avons regroupé dans ce chapitre celles de vos questions qui ne pouvaient logiquement trouver leur place dans les autres chapitres de cet ouvrage. Elles demeurent fort peu nombreuses et renvoient, dans de nombreux cas, à des sujets partiellement traités en réponse à d’autres questions sur les matériels pour le cinéma Super 8 et 8mm

Cinéma et Clair de lune

Quelle technique les cinéastes professionnels utilisent-ils pour le tournage des scènes de clair de lune ?

Les cinéastes, en raison de l’impossibilité dans laquelle ils se trouvent d’opérer à la pose, n’ont pas d’autre solution que celle qui consiste à recourir à certains artifices, sauf dans le cas assez rare où ils se proposent de filmer le disque lunaire proprement dit.

Dans les autres cas, je vous conseille de procéder de l’une des façons suivantes, selon le réglage (lumière du jour ou artificielle) de la caméra.

Réglage lumière artificielle

(sans le filtre incorporé) opérez en plein soleil, sans filtre correcteur, et sous-exposez de 2 à 3 diaphragmes. Vous obtiendrez ainsi, par combinaison de la dominante bleue due à l’utilisation d’un film Type Artificiel à la lumière du jour et de la sous-exposition, une ambiance générale d’un bleu assez foncé évoquant assez bien l’atmosphère d’un authentique clair de lune.

Réglage lumière du jour

(avec le filtre incorporé) opérez également en plein soleil mais en coiffant l’objectif de votre appareil d’un filtre Wratten N° 808 et réduisez l’exposition de 2 à 3 diaphragmes, ce qui revient pratiquement à ne pas tenir compte du coefficient d’absorption du filtre. L’effet obtenu sera identique au précédent.

Disque Lunaire

Vous parait-il possible de filmer directement en couleur la lune elle-même ?

Par pleine lune, assez haute dans le ciel, la prise de vue du disque lunaire proprement dit à travers des nuages brillamment éclairés peut se faire sur film 25 ASA à grande ouverture (f/1.9 à f/2.8) à 8 ou 18 images/seconde, de préférence au téléobjectif.

L’emploi de films haute sensibilité permet d’opérer, dans les mêmes conditions à f/4-f/5.6.

Cinéma et Télévision

Quels sont les réglages à effectuer sur le récepteur TV, en vue d’obtenir la meilleure image en couleurs ? Est-il possible d’enregistrer simultanément le son et les images ?

« L’effet de bande », visible sur la plupart des films tournés avec des caméras ordinaires est sensiblement réduit lorsqu’on utilise une Caméra XL dont l’obturateur a une ouverture de 230 °.

Une bonne image, chromatiquement bien équilibrée, assez lumineuse et bien détaillée, convient parfaitement. Son contraste doit, cependant, être très légèrement réduit par rapport à sa valeur normale, pour tenir compte de l’accroissement de contraste qui se produit au niveau de l’image cinématographique. Il conviendra aussi de veiller à ce qu’aucune réflexion parasite ne se produise sur l’écran. Pour ce faire, l’éclairage d’ambiance de la pièce devra être éteint.

Si l’image télévisée constitue le seul sujet, vous aurez intérêt à utiliser un film de rapidité moyenne (25 à 40 ASA) qui vous donnera une image de meilleure qualité, non surexposée et de bonne définition.

Si votre caméra est déjà chargée d’un film de haute sensibilité (type Ektachrome 160), placez un filtre Kodak Wratten de densité neutre 0.30 (équivalent à 1 ouverture de diaphragme). N’oubliez pas, dans ce cas, de régler votre caméra en position « lumière du jour », car la température de couleur d’une image de télévision est proche de celle de la lumière du jour.

Ajoutons que la caméra devra être placée sur un pied et que l’axe optique de l’objectif devra être perpendiculaire au centre de l’écran. Il est, par ailleurs, indispensable d’utiliser un déclencheur souple.

Une méthode commode, pour régler l’image donnée par le téléviseur, consiste à utiliser la mire qui précède chaque début d’émission. Pour la prise de son, branchez le microphone sur la prise normale de votre caméra sonore et placez-le à environ 1,80 m de la sortie du haut-parleur. Réglez ensuite le volume sonore de votre récepteur à un niveau légèrement plus élevé que pour une écoute normale.

Vous pouvez également brancher directement la sortie son du téléviseur sur l’entrée micro de votre caméra, mais assurez-vous bien, auparavant, que le signal électrique délivré par votre récepteur n’est pas supérieur au niveau maximum admis par la caméra.

Vidéolecteur

J’ai entendu parler de la possibilité de projeter des f1ïms sur l’écran d’un récepteur de télévision. Est-ce déjà une réalité ou s’agit-il d’un dispositif expérimental ?

Il s’agit bien d’une réalité. Plusieurs fabricants ( Kodak et Fuji notamment) commercialisent un Vidéolecteur, permettant de projeter sur l’écran d’un récepteur de télévision, noir ou couleur, des films Super-8 muets ou sonores.

Le Vidéolecteur Kodak Supermatic VP-1, vendu aux Etats-Unis, accepte les bobines de films (de 15 à 120 mètres) utilisées par les projecteurs classiques, muets ou sonores, produits par Kodak. Désormais, le même film pourra être à la fois projeté sur un écran classique et reproduit, grâce au Vidéolecteur, sur un écran de télévision.