home
Edit Template

Préparation de la sonorisation

projecteur Noris Super 8 sonore
Nous avons vu précédemment que l’amateur exigeant, même lorsqu’il possédait un projecteur sonore, préférait généralement préparer sa post-sonorisation sur une bande de magnétophone : celle-ci présentant des avantages indéniables au niveau du montage, de la souplesse d’emploi et de la qualité sonore.

Réponses à Vos Questions

Emploi de 1 ou 2 magnétophones ?

Mes amis du club prétendent qu’il faut au moins deux magnétophones pour faire une bonne sonorisation. Est-ce absolument indispensable ?

La réponse à cette question fait intervenir deux paramètres :

  • le type de magnétophone
  • le genre de sonorisation

Si vous limitez votre objectif à l’enregistrement de deux éléments (commentaire et fond musical, par exemple), vous aurez le choix entre deux possibilités, en fonction du modèle de magnétophone que vous possédez :

  • Emploi d’un magnétophone permettant, grâce à un dispositif spécial, d’enregistrer les deux éléments sonores sur la même piste. C’est la technique de la surimpression, consistant à enregistrer le fond musical, au cours d’un premier passage de la bande, puis à lui surimpressionner le commentaire, au cours d’un deuxième passage. Les résultats sont, dans l’ensemble, assez moyens; d’ailleurs, cette technique est pratiquement abandonnée sur les magnétophones récents.
  • Emploi d’un magnétophone mono, quadripiste ou stéréophonique bi-piste ou quadripiste. Là encore, un seul magnétophone suffit, puisque vous disposez, dans tous les cas, de eux pistes défilant dans le même sens. Grâce au dispositif de mélange qui équipe ces magnétophone, vous pourrez reporter sur l’une des deux pistes ce qui a été enregistré sur l’autre, en y ajoutant un second élément sonore.

Si vous désirez, par contre, mélanger au moins trois éléments sonores (commentaire, fond musical et bruitage). vous devrez pouvoir disposer d’un des trois équipements suivants :

  • Un magnétophone stéréo quadri-piste, en pratiquant le « duoplay » ou le « multiplay ».
  • Un magnétophone mono ou stéréo bi-piste, en pratiquant le« duoplay ».
  • Deux magnétophones mono bi-piste : ces derniers ne comportant pas, contrairement aux précédents,de têtes réparties sur 2 étages, aucun transfert d’une piste à l’autre n’est possible.

C’est donc le seul cas dans lequel l’emploi de 2 magnétophones s’avère indispensable. Reconnaissons, cependant, que cette technique offre à la fois une plus grande souplesse et une qualité sonore supérieure.

En adoptant cette technique, vous enregistrerez sur l’un des deux magnétophones les éléments musicaux, séquence par séquence, en changeant de disques chaque fois que nécessaire, en arrêtant la bande, en fonction du minutage retenu.

Vous effectuerez ensuite le mixage en direct sur le second magnétophone, de la bande musique et du commentaire, lu au micro, en vous aidant d’un casque pour mieux suivre le déroulement de la musique. Vous aurez ainsi réalisé un véritable «duoplay» avec cet avantage supplémentaire de préserver, en toutes circonstances, votre bande musique qui, se trouvant sur une bande séparée, pourra être ré-utilisée autant de fois que nécessaire.

Lorsque vous serez satisfait du mixage final, il ne vous restera plus qu’à procéder au transfert de la bande son définitive sur la piste magnétique
du film.

Emploi de Trois Magnétophones

J’ai eu l’occasion de visiter récemment un studio d’enregistrement professionnel utilisant 3 magnétophones. Quels avantages cette technique présente-t-elle par rapport au système « multiplay » ?

L’une des différences fondamentales entre un amateur averti et un professionnel réside dans le fait que ce dernier doit assurer sur commande et en toutes circonstances une production de qualité parfaite, dans des délais généralement assez courts.

L’emploi de 3 magnétophones ou, souvent même, davantage, mono-piste le plus fréquemment ou bi-piste, permet de préparer séparément les éléments du mixage (commentaire, musique, bruitages), de procéder à un montage minutieux au sein de chaque bande puis de les mixer, deux par deux, jusqu’à obtention des résultats désirés.

Duoplay et Multiplay

Que signifient les termes « duoplay et multiplay » couramment utilisés en matière d’enregistrement sonore ?

Le terme « duoplay » désigne la technique consistant à reporter sur une piste magnétique un élément sonore (commentaire, par exemple), préalablement enregistré sur une autre piste,tout en «injectant» sur cette seconde piste un autre élément sonore (musique ou bruitage, par exemple). Vous obtenez ainsi, en deux opérations successives, (d’où le terme « duoplay ») un mixage direct, sur le même magnétophone, d’éléments sonores provenant de deux origines différentes.

Technique du Duoplay
Technique du Duoplay A. Enregistrement séparé sur 2 pistes B. Après report sur la 1 • piste

Le terme « multiplay » désigne la technique consistant à répéter une ou plusieurs fois l’opération précédente, opération facile puisque, après copie et mixage, l’une des pistes se trouve à nouveau disponible.

Transfert et Reports

Peut-on enregistrer directement sur un projecteur sonore la musique et le commentaire d’un film ? la qualité ainsi obtenue est-elle satisfaisante ?

L’enregistrement sonore direct peut effectivement être pratiqué si le projecteur dispose d’une boite de mixage incorporée. Cette technique présente l’avantage d’être simple, pratique et rapide. Elle convient donc assez bien aux cinéaste-amateurs disposant d’assez peu de temps ou ne possédant pas de magnétophone. Elle présente, par contre, certains inconvénients, notamment celui du bruit occasionné par le projecteur, malgré l’éloignement du micro, au moment de l’enregistrement du commentaire. Un projecteur sonore est, par ailleurs, moins maniable qu’un magnétophone et oblige à un certain nombre de passage du film qui peuvent provoquer des rayures ou endommager des perforations.

Il est donc toujours préférable de préparer une sonorisation sur une bande magnétique séparée, puis de la « reporter» sur la piste marginale du film, lorsque vous la considérez comme satisfaisante.

  • Retro Digital
    99 boulevard de la Reine
    78000 VERSAILLES
  • 523 442 408 RCS VERSAILLES
  • Tél : 09 73 69 61 54
  • Horaires d’accueil téléphonique :
    9h00-12h30 / 14h-17h30 du lundi au vendredi
    10h00 – 12h30 le samedi

Copyright © 2024 RETRO-DIGITAL

Edit Template